Salt Water

Salt Water


Jusqu’au 6 février, l’exposition collective Bricks and Clicks à la galerie Christophe Gaillard à Paris proposait une sélection d’artistes s’intéressant aux échanges entre espaces physique et numérique.

L’artiste Raphaël Moreira Gonçalves (déjà évoqué ici) exposait à cette occasion un tirage photo qui était aussi un point d’accès à une sculpture virtuelle grâce à l’application Augment, que les visiteurs étaient invités à télécharger. Une fois scannée au sein de l’application, l’image en 2 dimensions sur le mur prenait toute son ampleur dans l’espace de l’écran des smartphones, révélant ses formes et volumes en fonction de la position du visiteur face à l’image. Une sculpture fantôme, impalpable, contenue dans l’image exposée, mais rendue visible uniquement par le biais de l’écran devenu une passerelle vers un autre espace, comme un double virtuel de la galerie.

«Des fantômes rôdent dans l’œuvre de Raphaël Moreira Gonçalves comme autant de représentations décuplées de la réalité, que l’artiste diffuse à l’envi sur écran, moniteur, corps, miroir brisé, bac à eau… Tout ce qui peut servir d’écran à ses images, constituer un espace catalyseur de nos croyances et ouvrir l’imaginaire.» Mathilde Villeneuve / extrait du catalogue du 58e Salon de Montrouge

Je vous invite à télécharger l’application Augment et à scanner l’image en une de cet article pour expérimenter par vous-même.

Plus d’informations ici.

Bricks and Clicks : http://galeriegaillard.com/cspdocs/exhibition/files/bnc_dossier.pdf

Sur Itunes : https://itunes.apple.com/us/app/augment/id506463171

Sur Google Play : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ar.augment 

larger

12593497_10153568139358692_4038404571732307849_o

+ Pas encore de commentaires

Je commente