Aiko Tezuka


Née en 1976, l’artiste japonaise Aiko Tezuka vit et travaille à Berlin. Passionnée de tapisserie, elle est particulièrement fascinée par les tissus antérieurs au XVIIème siècle, et les procédés de tissage datant d’avant l’invention de l’électricité.

Comme Pénélope dans le mythe d’Ulysse, Aiko Tezuka dénoue les fils de tapisseries trouvées ou bien dessinées par elle et réalisées spécialement par des artisans pour ses projets.
Comme celui de Pénélope, l’ouvrage d’Aiko Tezuka a quelque chose à voir avec le temps. Si dans l’Odyssée, Pénélope retarde ainsi l’échéance – elle devra choisir un nouvel époux quand sa tapisserie sera achevée, et défait chaque nuit tout l’ouvrage réalisé durant la journée, gagnant du temps jusqu’au retour d’Ulysse-, Aiko Tezuka essaie quant à elle de rendre visible le temps et de mêler passé et présent en défaisant patiemment les fils de ces tapisseries et en nous donnant à voir leur structure, à réfléchir sur le temps qu’il a fallu pour les assembler, pour les défaire, les mains qui les ont entremêlés, l’époque à laquelle elles ont été réalisées, l’époque durant laquelle nous les observons aujourd’hui.

« Nous ne pouvons pas voir le temps, chaque seconde et chaque minute qui passent. Je pense qu’en choisissant d’utiliser le tissage, je peux rendre le temps visible, en inversant le processus. »

06-Home_Stories_Ebene_2_Tezuka_Loosening_Fabric

Dans les nouvelles créations qui résultent de ces tissus déconstruits fil après fil, le résultat évoque parfois des tableaux abstraits, des images semblent avoir été numérisées et glitchées, ou de grandes installations dont les fils s’étalent des murs au sol, dans les couleurs desquels on reconnaît encore parfois les motifs qu’ils composaient auparavant.
L’installation de l’image visible en une et celle ci-dessus me font penser à un kimono, tel qu’on peut les observer exposés dans les musées, avec leurs longues manches de part et d’autre, et ici un vide au centre, comme si la partie centrale s’était effilochée.

« En défaisant et recomposant les structures et histoires qui se cachent au cœur de la matière, je tente de capturer le temps qui s’écoule et le processus continu de la métamorphose.» Akio Tezuka

Son site : http://www.aikotezuka.com

featured-2
1060222_orig-1 8895016_orig-1
aiko-tezuka-rewoven-installation-view-michael-janssen-berlin-2013-1384879383_org
6438228_orig
senatus_Q7ocXs
7675368_orig
570749_orig
senatus_OWlD0V
SZUM-20130521-16-042

aiko-tezuka-ghost-i-met-1384879562_org

featured-4

+ Pas encore de commentaires

Je commente