Anna Clarén

Anna Clarén


La photographe suédoise Anna Clarén nous donne à voir des images lumineuses, éthérées, images fragiles de la vie de tous les jours, sublimées par son appareil dans une tentative de les rendre éternelles. Vous trouverez ci-dessous une sélection de deux de ses séries de travaux à quelques années d’écart, Holding en 2006, et Close to home en 2013.

Son site : http://annaclaren.com/

Holding, 2006

Ce travail peut être vu comme un journal documentant ma vie durant une période où je prenais des photos 24 heures sur 24, même la nuit, je laissais l’obturateur ouvert. Les personnes sur les images sont des gens qui sont proches de moi : mes parents, ma sœur, mes amis, moi-même, et quelques personnes rencontrées par hasard dans la rue. Dans mon travail, j’utilise des éléments et des évènements concrets pour créer des associations intérieures, une réalité imaginaire, qui est pour moi bien réelle.


Close to home, 2013

J’ai acheté mon premier appareil photo à l’âge de neuf ans après avoir économisé. Les images que j’ai prises avec étaient pâles, les couleurs faussées. Ces images ont été une inspiration pour ce livre. Pas tellement en raison de leur contenu, mais plutôt de l’envie de documenter ma vie que je ressentais en les prenant. Tout mon argent de poche était dépensé en pellicules, et je pouvais passer des heures à regarder ces clichés des évènements de tous les jours. En tant qu’adulte, (…), je pense qu’il s’agissait d’une tentative de les rendre permanents, de retenir ces moments éphémères.

+ Pas encore de commentaires

Je commente